Cultivant la brutalité et le malsain en mode bourrin, CADAVER n’est pas juste un combo de plus à se jeter dans une course à celui qui a la plus grosse. Car il n’en oublie pas pour autant d’appliquer à son œuvre de destruction massive une technique pas piquée des hannetons qui n’hésite pas à s’acoquiner au black quand c’est nécessaire. Et quand un groupe compte Dirk Verbeuren (Scarve, Soilwork, Megadeth…) dans ses rangs, c’est un gage de très grande qualité, non ?