Petits protégés de Lars Frederiksen et Tim Armstrong (les tauliers de la maison Rancid), le jeune trio venu de l’Ile de Wight balance un punk rock bien croustillant, qui se nourrit de l’esprit des pionniers du genre, tout en y apportant une patate clairvoyante qui ne manquera pas de marquer des points auprès des jusqu’au-boutistes, pour qui le punk n’existe plus depuis 1977, comme auprès de la jeune garde avide de nouvelles sonorités.