Du gros ! Du gras ! Du lourd ! Du qui tâche ! Du qui pue ! Les bouchers mancuniens sont dans la place et ça va dépecer sévère ! Véritables odes à la brutalité sauvage, les envolées pas très lyriques se veulent sans la moindre compromission et d’une violence rare. Riffs tranchants comme des rasoirs, rythmiques aussi légères que les couilles d’un mammouth en rut, borborygmes bestiaux : vous êtes en terrain de bon goût !