Les Texans sont tout beaux tout frais sur la scène mais ils y occupent déjà une place de choix. C’est que leur crossover thrash est d’une imparable efficacité, reprenant tous les codes du genre laissés par leurs illustres prédécesseurs (Leeway, Cro-Mags) à la sauce moderne façon Power Trip (RIP Riley Gale). C’est violent, ça tabasse, mais quand c’est asséné de la sorte, ça a du bon une bonne petite claque dans la gueule.