C’est avec une énergie foutrement punk n’roll qu’OKKULTOKRATI éjacule au Kärcher un sludge crasseux et inquiétant qui copule goulûment et sans vergogne avec le black metal quand l’envie lui en prend. Menée tambour battant et pied au plancher, la zique furibarde intègre des nappes de claviers qui lui confèrent ainsi un caractère divinement unique et accentuent le côté déjanté du tout. C’est crade, mais qu’est-ce que c’est bon !