L’absence de la moindre racine irlandaise dans un arbre généalogique n’est en aucun cas rédhibitoire pour déployer un punk rock celtique de haute volée. Les Vannetais n’ont rien à envier aux figures de proue du genre dont ils embrassent les influences tout en y apportant leur propre patte, combinant le festif frétillant qui donne envie de lever le coude, le bluegrass jubilatoire mais aussi une certaine mélancolie bienvenue.