C’est avec application et implication que le gang californien assène avec rage un hardcore musclé et direct aux riffs à faire pâlir une cohorte de thrashers confirmés. Les bougres n’ont pas pour habitude de faire les choses à moitié et n’hésitent pas à déverser sang, sueur et larmes dans chaque texte, chaque note, chaque riff. C’est robuste et méchant, certes. Mais aussi et surtout foncièrement fun et incroyablement fédérateur.