La force de ces gaillards, c’est leur faculté à produire un metal rutilant et résolument moderne, mêlant riffs plombés, vocaux vindicatifs et breaks assassins. Mais aussi un généreux paquetage de mélodies intelligemment élaborées et implacablement calibrées. Difficile dans ces conditions de rester insensible et ne pas succomber aux incessantes rafales de brûlots tubesques que l’usine à tubes galloise administre à tout va.