Réputée pour ses rythmiques frénétiques et sa technicité de haut-vol à ses lointains débuts (on parle là de 1996), la horde polonaise trace méthodiquement son sillon sur le terrain du metal extrême en enrichissant son spectre artistique. Si la brutalité reste et restera l’élément central de son propos, elle ne s’interdit pas l’injection de fragments black metal ou grindcore pour une efficacité décuplée. Qu’on leur coupe la tête !