Comme le dirait si bien Jean-Paul Ollivier, l’histoire du groupe prend racine dans les années 80 avec H-Bomb, pilier de la scène hexagonale. Didier Izard, son leader, n’est autre que le père de Julian, lui-même chanteur-guitariste d’EXISTANCE. Mais on n’a pas trop le temps, alors stop le cours d’histoire. On enfile son jean et son plus beau cuir pour perpétuer la tradition du heavy metal et du riff qui tue. La NWOBHM à la française !