Alexander Von Meilenwald, batteur de feu-Nagelfar s’adonne avec ferveur à enfoncer une à une toutes les barrières dans lesquelles s’est enfermé le black metal. Avec THE RUINS OF BEVERAST, c’est toute l’agressivité et l’occultisme du black qui fricote avec l’âpreté du death et le doom dans sa version la plus homérique. Un cauchemar éveillé, une expérience immersive qui vous happera. Noir comme le Diable, chaud comme l’Enfer !